23 juin 2012

Monoprix : non au quotidien !

Le tour de force a été largement salué par les professionnels et a vraisemblablement séduit les consommateurs : faire de la marque de distributeur, d'une marque blanche, la plus colorée, la plus ironique, la plus esthétique, variant un concept sur des milliers de produits, contre le junk design, en jouant de Mondrian et de slogans.

Bauhaus, pop art, constructivisme, les références esthétiques de manquent pas. Le cas démontre ainsi la force de l'esthétique en marketing. Qu'il s'applique à la boutique, à l'objet ou ce qu'il contient, un maitre mot reste si ce n'est dans la beauté, dans la maitrise plastique.On le doit à leur agence : Havas city.

En voici une étude de nos étudiants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire